Ciel, des ados sur MON Twitter.

Posted by on 3 sept 2012 in Actus | 7 comments

Beaucoup de rage sur TwitterOh, mon dieu, shocking : suite à un article posté sur le Huffington Post, les utilisateurs français de Twitter découvrent que leurs ados sont sur leur réseau social. 

Les ados ont parfaitement leur place sur les réseaux sociaux, quels qu’ils soient. Au diable toutes les bonnes pratiques : ils s’exposent, sans complexes, de manière naïve et humaine. Et si finalement… ils étaient bien plus « sociaux » que toute cette pseudo-élite qui accorde du crédit sur un score Klout ? Ces ados, adeptes du « follow-back ou j’unfollow », annoncent directement la couleur et sont bien moins hypocrites que bien des « influents » français (qui eux, appliquent allègrement cette règle sans l’annoncer noir sur blanc).

Sur un réseau social au lien asymétrique (comme Twitter ou Google+), nous n’avons même pas à nous en plaindre dans la mesure ou nous contrôlons ce que nous voulons voir. Alors pourquoi toute cette rage, soudainement ? Ce qui revient le plus souvent comme réflexion de la part des néophytes « Twitteriens » après quelques jours sur le réseau, c’est qu’ils « ne comprennent pas trop » les usages en places, établis par les « anciens »… mais qu’ils finissent quand même par se prendre au jeu (ce dont les influents se gargarisent allègrement : c’est leur réseau, et ceux qui débordent du rang seront raillés sans retenue).

Twitter et les ados : First World Problem

Twitter et les ados : First World Problem

Le problème, c’est que les ados sont arrivés avec leurs codes déjà existants, et que cela semble perturber l’élite : ce que certains pourraient prendre pour de l’attention-whorisme est pourtant un usage normal pour eux. Ils partagent tout : leurs passions (Bierber, One Direction, Secret Story…), leur géolocalisation, le fait qu’ils s’ennuient en cours… mais est-ce si éloigné de l’usage des baroudeurs du réseau ? Je ne crois pas. La réelle différence, c’est qu’ils sont peut-être plus transparents et qu’ils font cela de manière moins théâtrale que vous, car ils y accordent beaucoup moins de crédit. Twitter est un jeu pour eux.

Le fait est que nous aimons bien nous mettre en scène, peut-être inconsciemment. Sur Twitter, nous contrôlons notre personnage sans nous en rendre compte, nous ne faisons que glorifier cet avatar qui n’est pas forcement nous. Ces ados là, ne font que partager sans complexe,  sans se dire « je vais passer pour un autiste » quand ils oublient un accord, sans prendre le temps de « polir » leur image.

C’est vrai que c’est rageant, finalement : leur jeu d’acteur est tellement moins bon que le notre.

7 Comments

  1. c’est assez bizarre, mais quand on y arrive sur twitter, on est déstabilisé, on prend le temps de rentrer dans le moule. C’est une sorte de moule bien dur, très imperméable. Et dès que quelqu’un de nouveau y entre, ca fait tout de suite bouger la structure.

    tout ça pour dire au final qu’en fait… peu importe qui tu es, l’authenticité reste toujours une valeur sur comment en dehors du web.

    • Tout à fait. Dès qu’un élément déroge aux règles formées par le réseau lui-même, il est tout de suite pointé du doigt. Le clou qui dépasse attire le marteau.

  2. Individualisme français.
    Peut-être que ces jeunes se disent : « c’est quoi ce trending topic : un blogueur qui se plaint d’une agence Fred & Farid ? C’est quoi Fred & Farid ? »
    Et comme on s’en fou de #beliebers ou encore de #remplaceunnomdefilmparzizi, eux s’en foutent de voir une tendance qui parle d’une agence de pub ou autre.

    Après, Twitter est une plateforme de microblogging, on choisit ce qu’on y écrit, comme un blog « officiel de sa propre personne numérique ».

    Mais je suis vraiment d’accord avec ton point de vue. Il y a un « snobisme digital » assez important.

    • Surtout qu’en dehors des Trending Topics, les ados n’ont aucune influence sur la timeline des gens. J’aime beaucoup l’expression « Snobisme Digital », c’est exactement le terme qui me manquait lors de la rédaction de l’article…

  3. Hi there, I check your new stuff on a regular basis. Your writing style is
    witty, keep doing what you’re doing!

Trackbacks/Pingbacks

  1. La lettre du 3 septembre : analytics of your life | Proxem, le blog - [...] Pendant ce temps-là, l’action Facebook bat des nouveaux records de baisse avec une clôture vendredi dernier tout juste au-dessus …
  2. Les adolescents sur Twitter, acte II : la mise en scne frntique de soi | laurencenyc - [...] Lire aussi : Ciel, des ados sur mon Twitter [...]
  3. Proxem » La lettre du 3 septembre : analytics of your life - […] Pendant ce temps-là, l’action Facebook bat des nouveaux records de baisse avec une clôture vendredi dernier tout juste au-dessus …

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>